Introduction :

 

Origines de Carthage:

 

La ville de Carthage a été fondée par des Phéniciens près de l'actuelle Tunis. Devenue prospère grâce au commerce méditerranéen, elle entre très vite en conflit avec Rome. La cité latine sortira vainqueur de trois guerres à mort contre sa rivale maritime. Ce sera le début de la vocation impériale de Rome.

 

Les habitants de l'antique cité de Carthage sont originaires du pays de Canaan, c'est-à-dire du Proche-Orient actuel.

Egalement appelés Phéniciens, les Cananéens étaient d'habiles navigateurs et des commerçants hors pair. Ils étaient connus des Egyptiens contemporains de Ramsès II sous le nom de Peuples de la Mer. Ils furent à l'origine de notre alphabet phonétique.

Gadès et Utique furent fondées par les Phéniciens dans l'actuelle Tunisie entre le XIIe et le Xe siècles.
Carthage (ou Qart hadasht, la Ville neuve) fut fondée plus tard, en 663 avant JC, par des marins de Tyr, sur une presqu’île entourée de lagunes, au nord de l'actuelle Tunis. Au sommet de sa gloire, la cité comptera 700.000 habitants si l'on en croit Strabon, un historien romain du IIe siècle avant JC.

 

 

Le Régime :

 

Carthage a un gouvernement de forme républicaine. Le Sénat, qui regroupe les hommes libres, élit chaque année deux Rois ou suffètes. Les Rois sont assistés par un Conseil des Anciens, recruté parmi les sénateurs. Ils sont choisis au début dans la famille des Magonides puis dans celle des Hannonides.
Dans les faits, le gouvernement est accaparé par les principales familles de marchands. C'est une oligarchie comme plus tard Venise ou Florence.Carthage était gouvernée par un SENAT de 300 membres, choisis parmi les familles les plus influentes.

 

 

 

Leur langue :

 

Les Carthaginois parlaient une langue proche de l'hébraïque, portaient une longue barbe et se coiffaient d'un turban. Du peuple Punique et de ses moeurs, on ne possède plus guère que des témoignages romains, fort peu objectifs, voire franchement calomnieux : Rancune tenace contre un empire que ROME mettra 118 années à abattre.

 

Tanit, la dame des Carthaginois :

 

Les origines orientale de la déesse Tanit sont désormais admise. Les archéologues ont découvert que le culte de cette déesse était pratiqué par les Phéniciens d’ Orient  qui l’introduisirent en Méditerranée Occidentale, en premier lieu à Carthage. C’était une déesse que les Carthaginois nommaient « oum » d’où le nom arabe signifie « mère » car elle est ressenti par ses fidèles  comme la dame par excellence, c’est-à-dire celle qui veillait à la fécondité, à la naissance, la croissance, à la formation et à la protection de la communauté d’où elle fut honorée du titre de « Rabbat ».

La déesse Tanit  a été rapprochée de la déesse Anat, de Ashérat, de la «  grande mère toute puissante  » reconnu par plusieurs divinitées greques, romaines et égyptiennes.

Voici l’une des photos d’un buste de Tanit représentée en pierres.

.

 

Baal Hammon, le protecteur de Carthage :

C'était le grand dieu de Carthage, le maître du tophet*, le seigneur du brasier où il reçoit symboliquement les nourrissons en offrande. Il constitue le principe mâle qui régit la lumière, le feu, la chaleur. Le taureau lui est consacré et sa représentation sidérale est le soleil.

Tophet :aire sacrée dédié aux deux divinités de Carthage, Tanit et Baal Hammon.

Baal Hammon était l’époux de Tanit, on c’est cela grâce à cette formule Péné Baal qui est souvent utilisée comme expression. Elle veut dire face de Baal en référence à Tanit. Son nom fut gravé sur des milliers de stèles  à Carthage afin d’assurer la protection de la ville et de ses habitants. Des enfants de la noblesse carthaginoise étaient mis à mort et brûlés pour apaiser les dieux Tanit et Baal Hammon.

Voici la photo d’une statue de Baal Hammon.

Les autres dieux :

Malgré la primauté de Tanit et de Baal Hammon dans leur croyances, les Carthaginois pouvaient s’adresser a d’autres divinités :

_Eshmoun, dieu de la santé et du bien-être.

_Cid, dieu de la chasse et de la pêche.

_Gad, génie de la fortune.

_Shadrapha, dieu guérisseur.

Etc…

A l’Égypte, les Carthaginois empruntèrent Isis, Osiris, Horus, Raâ, Bès, Aton, Ptah, etc…Mais selon Diodore de Sicile, les déesses grecques, Déméter et Coré furent officiellement intronisées par les Carthaginois en 396av-J.C.