ENEE

 

 

La fuite d'Enée hors de Troie

Enée portant son père sur son dos

 

Enée, fils d'Anchise et d'Aphrodite est le prince Troyen qui fut l'un des héros de la Guerre de Troie. Créuse étant sa femme, celui-ci la perdit lors de la prise de la ville saccagée et porta son père sur ses épaules. Il lutta vaillamment contre les Grecs pendant la guerre de Troie et tenta de les lutter avec une poignée de guerriers sur le mont Ida puis il s'embarqua pour une nouvelle contrée plus accueillante. Après un long périple décrit dans l'Enéide il aborda en Sicile où il célèbre des jeux funèbres en mémoire de son père qui décéda lors d'un précédent passage.

 

 

Vénus demande à Vulcain de forger les armes d'Enée (tableau de Boucher : Musée du Louvre)

 

 

Le roi Latinus acueille avec joie les envoyés d'Enée

 

" Que les dieux secondent notre entreprise et leurs propres présages ! On t’accordera, Troyen, ce que tu désires ; je ne repousse pas tes présents. Tant que Latinus sera roi, ni les riches campagnes ni l’opulence de Troie ne vous manqueront. Qu’Énée lui-même, s’il éprouve un tel désir de nous connaître, s’il a hâte de s’attacher à nous par les liens de l’hospitalité et de se nommer notre allié, vienne et ne redoute pas des visages amis. Ce sera pour moi le traité à demi conclu que d’avoir serré la main de votre maître. Vous, de votre côté, portez-lui mon message : j’ai une fille que des oracles issus d’un sanctuaire paternel et de nombreux prodiges célestes ne me permettent pas de marier à un homme de notre nation. Ils m’ont annoncé qu’un gendre viendra des rives étrangères - telle est la fortune du Latium, - un gendre dont le sang mêlé au nôtre portera notre nom jusque dans les astres. Le voilà, cet homme prédestiné ; je le crois et, si mes pressentiments ne me trompent pas, cela répond à mes vœux."

Virgile, Énéide, VII, V. 259-273

generos externis adfore ab oris

Aeneas at the Court of Latinus, C.1661-63 Oil on canvas. Rijksmuseum Amsterdam

Ferdinand Bol 1616-1680 Dutch painter (b. 1616, Dordrecht, d. 1680, Amsterdam

 

 

Énée, héros des dieux

 

 

Giovanni Francesco Romanelli
Énée soigné de sa blessure
1646-1647
huile sur toile 160 cm x 217 cm
[louvre.edu], photo RMN, F. Raux

Énée blessé
Fresque de Pompéi,
maison de Publius Vedius Siricus



Romanelli :

À gauche, Énée assis, appuyé sur sa lance, est secouru par le médecin Japis, agenouillé devant lui. Au premier plan, à gauche, un jeune homme en pleurs, peut-être Ascagne fils d’Énée, se tient agenouillé. Plusieurs guerriers observent la scène. Cet épisode est tiré du livre XII de L’Énéide. Le médecin Japis n’arrivant pas à retirer la flèche de la blessure d’Énée

 



Retour à la page Enée