Initiation à l'épigraphie et à la paléographie

 

BIBLIOGRAPHIE ÉLÉMENTAIRE

L'épigraphie s'occupe du déchiffrement des inscriptions gravées, en général en majuscules et sans séparation de mots, sur la pierre, le bronze ou l'argile. Les inscriptions ont été relevées, interprétées et recueillies dans de gros volumes (le Corpus des Inscriptions latines (CIL),  ou le Corpus des Inscriptions grecques, maintenant accessibles sur cédérom ou sur Internet. Voir par exemple le site de Jürgen Malitz

La paléographie étudie les styles d'écriture ancienne.

 

Épigraphie :

René Cagnat, Cours d'épigraphie latine, 4e ed. 1914, republié par la librairie Calepinus

Paul Corbier, L'épigraphie latine, Paris, SEDES, 1998, 189 p.

Adriano Cappelli, Lexicon Abbreviaturarum, Dizionario di abbreviature latine ed italiane, Milan, Hoepli, 1929, rééd. 1979 (la première partie est paléographique)

Tom Elliott, Abbreviations in Latin Inscriptions (1998), dictionnaire en ligne


Paléographie :

Jean Mallon: Paléographie romaine, 1952, Université de Salamanque, Instituto Antonio de Nebrija, CSIC.
[histoire de l'écriture romaine du haut empire jusqu'à l'antiquité tardive, paléographie et épigraphie: transcription de l'écriture commune en "écriture" monumentale....]

Jean Mallon: De l'écriture, 1981, Paris, CNRS.
[Recueil d'articles publiés dans différents périodiques entre 1939 et 1980. Paléographie et épigraphie voir "Pierres fautives" Lybica, 1954: application concrète des thèses soutenues dans l'ouvrage précédent]

Bernhard Bischoff, Paléographie de l'antiquité romaine et du Moyen Age occidental, Paris, Picard, 1985.


Si vous connaissez des manuels en français pour le grec, ou d'autres références pour le latin, je vous serais reconnaissant de me le signaler
Je remercie Jean Bordères de ses commentaires.



Retour à l'enseignement des langues anciennes

BL00544A.gif (1487 octets) Accueil